Comment devenir hôtesse de tel rose ?

Comment devenir hotesse de telephone rose

Les difficultés économiques touchent un grand nombre de personnes, tout comme le chômage et certaines fins de mois sont difficiles. Il existe de nombreux petits jobs qui peuvent apporter un début, voire un complément de revenus. Parmi ces jobs, celui d’hôtesse de téléphone rose peut être une solution. A condition d’être à l’aise au téléphone et avec tous les thèmes qui touchent à la sexualité, que ce soit des rapports basiques, des relations BDSM ou au-delà.

A l’heure d’internet, des vidéos porno gratuites sur les tubes, des cam girls qui s’affichent devant leur webcam, il est naturel de se poser la question du sens des conversations téléphoniques coquines et savoir si elles sont toujours aussi plébiscitées que par le passé.

Et la réponse est oui ! Oui, les conversations érotiques, le téléphone rose, ont toujours un public non seulement important mais surtout fidèle.

C’est certainement pour cette raison que l’on voit toujours, non seulement de nombreuses publicités invitant à un dialogue au téléphone rose, beaucoup de sites internet mais également une large offre d’emplois pour des hôtesses de tel rose.

Que faut-il pour du être hôtesse de tel rose à domicile ?

Mais avant de répondre à une annonce pour se lancer dans le grand bain du téléphone rose et du dial sexe, il convient de comprendre dans un premier temps ce que cela implique techniquement et ce que cela signifie humainement.

Techniquement, pour être une bonne hôtesse de téléphone rose, la plupart des sociétés qui embauchent demanderont d’avoir une ligne de téléphone fixe de bonne qualité et parfois même un accès internet haut débit si l’hôtesse doit participer à des dialogues par chat.

Si cela peut paraître simple sur le papier, la futur animatrice coquine devra bien choisir son téléphone fixe. Cet appareil, elle va devoir le porter contre son oreille pendant des heures. Il doit donc être léger, avec un long câble pour pouvoir se déplacer dans le cas de scenarii et une bonne qualité audio.

Mais le mieux est sans doute d’utiliser un casque avec micro, comme dans les standards téléphoniques. Là encore, il faut être certain de ne pas perdre la connexion bluetooth et d’avoir une bonne qualité audio. Rien n’est plus désagréable que de répéter chaque parole quand on est en pleine montée d’orgasme.

Un long câble, un casque permet aussi de se déplacer dans la pièce, si le client imagine des scénarios, pour déclencher la douche ou pour tout ce qui fera penser à l’auditeur que l’hôtesse réalise réellement ce qu’elle dit.

Une autre obligation est celle d’avoir un espace dédié où personne ne viendra déranger l’hôtesse de téléphone rose. Pas question de le faire depuis sa cuisine en se préparant un café ou depuis son salon en regardant une série télé. Non seulement, il ne faut pas être dérangé mais il faut pouvoir rester concentré sur la conversation.

Quand on est célibataire, le plus simple est de faire son activité de tel rose à domicile. Et la chambre, le lit sont les endroits les plus adaptés pour des conversations coquines.

La difficulté c’est quand on vit en couple ou en colocation, voire quand a des enfants. Il est impératif d’avoir un espace bien à soi, fermé, histoire de ne pas être surprise en pleine simulation par la voisine, le voisin ou le petit dernier qui a fait un cauchemar.

Comprendre le sexe pour du téléphone rose de qualité

Maintenant que la candidate a rempli toutes les conditions matérielles, pour devenir hôtesse de téléphone rose, il est peut-être temps de se préparer psychologiquement et sexuellement à cette future occupation.

Et la première condition est évidemment de ne pas avoir de soucis avec la sexualité. Répondre à des appels téléphoniques d’hommes qui ont envie de sexualité, même virtuelle, nécessite, quoiqu’on en pense, de réelles connaissances.

Pour se préparer, la future hôtesse de téléphone rose n’hésitera pas à lire des textes, des blogs spécialisés pour se familiariser avec ce que le commun des mortels appelle des pratiques déviantes. La première d’entre elles étant sans hésiter le BDSM. Mais qui sont souvent la raison des appels.

L’homme qui appelle une ligne rose, ne veut pas qu’on lui raconte simplement une fellation, il a besoin d’une histoire, d’une mise en scène, d’un contexte, qui vont entretenir son fantasme, qui vont répondre à ce qu’il cherche pour fuir son quotidien ou combler sa solitude. Il est souvent exigeant mais toujours très conscient de ce qu’il veut. Et comme un fétichiste, il n’aime pas les faux-semblants.

La candidate au poste d’hôtesse érotique devra donc savoir faire preuve à la fois d’imagination pour recréer des atmosphères mais également d’une vraie connaissance, si ce n’est de pratique, de toutes les sexualités liées à cette forme de fétichisme.

Se faire passer pour une secrétaire, ce n’est pas simplement dire qu’on porte un tailleur et des lunettes, c’est aussi un état d’esprit, une manière de parler que l’hôtesse doit parfaitement assimiler. Surtout si, en plus elle doit devenir la soumise ou la dominatrice de son client-patron. Et il en ira de même si le client suivant rêve de soumettre une étudiante à couettes. La bonne hôtesse de téléphone rose est aussi une bonne comédienne.

Une bonne connaissance des pratiques sexuelles est donc essentielle pour bien tenir son rôle d’hôtesse de téléphone rose. Ce qui pose aussi la question de ses propres limites. Jusqu’où la femme, jeune ou pas, qui répond au téléphone, est-elle capable d’aller sans se sentir gênée ou bloquée par la conversation ?

Quand on en vient directement au sexe et pour plus de réalisme, l’animatrice de téléphone rose n’hésite pas à prendre du plaisir comme le fait son client. Savoir simuler dans une conversation de téléphone rose est tout un art que tout le monde ne maitrise pas toujours. Les râles de plaisir ne sont jamais aussi vrais que quand une femme se caresse réellement, le moteur d’un sextoy n’est jamais aussi réel qu’en pleine utilisation et là encore, les hommes sont capables de faire la différence entre le réel et le totalement fake.

Hôtesse de tel rose : savoir parler et écouter

L’hôtesse de téléphone rose est plus qu’une partenaire de jeux sexuels. C’est aussi une amie, une confidente qui doit savoir faire preuve d’empathie, d’écoute et d’attention envers l’homme qui l’appelle. Elle doit pouvoir le comprendre et le faire parler si c’est uniquement ce qu’il recherche. En résumé, elle doit lui être totalement dévouée le temps de la communication. Et elle doit aussi être capable de l’oublier aussi vite quand c’est fini, pour ne jamais créer de réels liens affectifs. Même s’il devient un client fidèle

Et tout cela conduit aux derniers points importants à considérer. De part leur nature sexuelle et intime, les appels se font essentiellement en soirée et la nuit. On n’imagine mal un homme appeler à 11h du matin depuis son bureau, son usine, ou son magasin. Il faut donc être prêt à travailler avec des horaires décalés, être de service quand tous les autres vont au restaurant ou en soirée.

Enfin, maintenant que vous êtes prêtes, que vous avez votre espace personnel et que vous maitrisez les codes fétichistes, attendez vous à parler de longues heures. De l’au à proximité ne sera pas superflue. Et les conséquences, sur le besoin d’aller aux toilettes réjouira certainement le client, pour peut que l’hôtesse puisse facilement se déplacer sans couper la communication.

Tous ces conseils, ne sont pas là pour vous dissuader de faire ce job d’hôtesses de téléphone rose mais pour vous y préparer dans les meilleures conditions et vous permettre de trouver un complément à vos revenus. Complément qui peut, si l’animatrice s’en donne la peine, devenir un vrai salaire.